Les essentiels d’une journée de backcountry

décembre 21, 2020 / Par nicolas

Temps de lecture : 4min

Murdochville n’est pas qu’une ancienne ville minière… elle est aussi le paradis du hors-piste. Dans un article précédent, nous vous présentions Murdoch sous un autre angle. Dans celui-ci, nous vous mettons en garde. Le backcountry peut être dangereux.

 

« Souvent, les gens ne sont pas à l’affût, explique Mylaine Robichaud, employée de l’auberge Chic-Chac et guide à Murdochville. Aller faire du backcountry, ce n’est pas comme aller dans un centre de ski.  Oui, il y a des risques d’avalanches en Gaspésie, alors tu dois être capable de sortir ton monde de là. Ton petit sac de jour, est-ce qu’il y a vraiment tout ce qu’il te faut pour gérer les risques et faire une évacuation? »isn

Le message est clair, soyez bien équipés si vous allez en backcountry. Si vous prenez la direction de Murdochville en provenance de Québec ou de Montréal, faites un arrêt chez Alternative113 à Rimouski.

« Mon sac, c’est un 35 litres et il est tout le temps plein. »

Voici ce qu’il vous faut absolument, selon Mylaine. Et voici la section hors-piste du site d’Alternative 113 :

– Un kit de sécurité en avalanches (un ensemble DVA, comprenant une sonde)

– Un splitboard parfait pour le backcountry

– Un traîneau pliable ou quelque chose pour faire un burrito (sleeping bag)

– Des couvertures de survies

– Une gourde avec de l’eau chaude

– Des noix ou des barres CLIF

– Des outils pour réparer son équipement

– Du duck tape

Évidemment, il est déconseillé d’aller explorer le backcountry de Murdochville en solitaire. Le danger est omniprésent et le réseau cellulaire n’est pas actif partout. Si vous prévoyez aller faire votre tour à Murdoch, assurez-vous d’être prêts et n’hésitez pas à vous renseigner auprès des locaux.