Jessy Jean Bart : Le Black Sparrow

août 26, 2020 / Par nicolas

Jessy Jean Bart : Le Black Sparrow

32 ans
Commanditaires : Deathwish, Nixon, Volcom, Ace Trucks, Outlaw Skate Shop, Shake Junt, Vans, Mateína, Mehrathon, Vivace.

Jessy Jean Bart est non seulement un skater d’exception, il est aussi un être humain consciencieux et conscientisé. Depuis quelques années, Jessy est sobre et vegan, ce qui lui permet de performer encore mieux pour nous offrir des tricks spectaculaire.

Très fort dans le vert, le style de Jessy est aussi très impressionnant dans la rue. Il roule vite, son pop est haut et il est très créatif. Il n’hésite pas à sortir des tricks comme des boneless (voir le 2e trick dans la vidéo Instagram ci-bas), mais il est aussi capable d’être très technique.

Pour Jessy, pas besoin de tout le temps réussir des tricks parfaitement, puisque pour lui, ce sont les imperfections du skate qui rendent cet art si… parfait.

« J’ai beaucoup été inspiré par les films de Black Label et Pig Wood, affirme-t-il. Les styles un peu sketch, lander avec une main par terre, un style un peu moins sérieux. Tsé, le skate, c’est une façon de s’exprimer, d’avoir du fun. Je trouve qu’il doit y avoir un aspect naturel. »

Ce qui définit Jessy en tant que skater est aussi sa témérité. Clairement, il n’a pas peur de la vitesse et des hauteurs.

Viva Las Vegas

Profondément Montréalais, Jessy a tout de même pu aiguiser ses habiletés encore plus que les autres, puisqu’il fait la navette entre Las Vegas, où réside sa mère, et le Québec depuis plusieurs années. Il passe environ six mois par année dans le Sud des États-Unis.

Se sauver de la neige et skater les spots parfaits de Vegas n’ont certainement pas nuit à sa progression.

Un mode de vie sain

Outre ses heures passées sur un skateboard, Jessy fait la promotion d’un mode de vie sain, de la paix dans le monde et d’une planète propre… quel homme quand même.

Depuis quelques années, Jessy ne boit plus et il est vegan. Un changement majeur lui ayant permis de progresser encore davantage sportivement.

« Dans ce monde, y’a de l’abus d’alcool. En gros, tu fais la fête avec tes amis et tu fais du skate, ce qui crée un mode de vie pas nécessairement sain. Avec le temps, j’ai réalisé que si je voulais pousser en skate ou dans n’importe quelle sphère de ma vie, pour ma santé c’était mieux d’arrêter. »

Force est d’admettre que le choix de Jessy aura été le bon.

« J’ai vu une grosse amélioration dans mon skate, j’ai plus d’énergie et je vois aussi la différence dans ma vie sociale. Faut avoir du fun dans la vie, mais y’a un moment où ton corps n’est plus capable de suivre. »

En ce moment, son corps semble très bien se porter, puisque le skater participe à bon nombre de projets.

À l’instar de Seb Lucas, Jessy Jean Bart apparaît lui aussi dans Boltswagen, le petit dernier de Roberto Presedo.

Il aura également un part dans le film du skateshop Outlaw qui devrait sortir d’ici un an et il travaille aussi sur un projet personnel. En plus de tout ça, il a récemment gagné le Défi Hors Piste grâce à cette vidéo de feu!

Et ça, c’est sans parler de sa participation à MTL Skate District dans lequel Jessy défend le Plateau ! Vous ne l’avez pas encore vu ? Vite, c’est ici.