fbpx

10ième édition du JACKALOPE – 5 raisons d’avoir le FOMO si tu n’y étais pas

septembre 13, 2022 / Par admin

L’équipe se donne pour mission de repousser les limites à chaque édition, et c’est ce qu’on a fait pour le dixième festival JACKALOPE à Montréal. Pour cuisiner et servir un évènement aussi savoureux, il faut plusieurs ingrédients: beaucoup de planification, et la belle énergie des festivaliers, athlètes et partenaires. On avait tout cela cette année. L’ingrédient principal était la très haute qualité et grande quantité d’athlètes de sports d’actions présent.e.s au stade olympique cette année. 

Après 2 ans d’absence, on a finalement retrouvé l’atmosphère unique qui fait la magie du JACKALOPE. 

Les deux premières journées ont été l’occasion de tellement de moments forts pour culminer dimanche avec des moments tout aussi intenses malgré l’orage pour présenter les finales dans plusieurs disciplines. On a même brisé le record du nombre de gens qui avaient perdu la voix à force de crier. Podiums, MVP, héros & héroïnes d’un jour, évacuation du site pour orage, mobilisation générale pour sécher les terrains, pour vivre ou revivre le festival, c’est en dessous!

1-SKATEBOARD: Best Tricks, Homme, Femmes, -13 et Game de skate dans les parkings.

Le skatepark 2022 aura été le théâtre d’un fou spectacle avec les longs rails, les lunettes-bank et le périlleux rebord de conteneur. C’est Ben Paterson qui a pris la première place et il a malmené les longs rails avec par exemple un kickflip backside lipslide bien maintenu. Ce Torontois a le talent pour rivaliser avec les tops pros et c’est en improvisant quelques figures autant en switch qu’en regular parmi son immense bagage de trucs qu’il a remporté la victoire. Joe Hinson ne lui a pas laissé de chance avec grande constance et des 360flip lipslide parfaitement landés, il a bien failli l’emporter. Cependant, il n’a pu obtenir un score pouvant battre celui que Paterson à cause de l’aisance à rider switch de ce dernier. Richard Tury a fait bonne figure cette année encore avec des heelflip front lipslide et autres trucs qu’il ne rate jamais, et cela lui aura valu la troisième place.

Revenons en arrière, avant de parler des gagnantes femmes et moins de 13 ans. Le skate a commencé le vendredi soir avec le best tricks pro et le best tricks open. C’est toujours l’un des moments les plus spectaculaires parce que les athlètes sont fraîchement arrivés et que tout le monde arrive avec le couteau entre les dents. Raph Detienne était ce gars-là vendredi soir et il s’est démarqué comme MVP ce qui lui aura donné 500$. Il a bien skaté sur tous les modules, a fait un grand nombre de variations sur les fameuses lunettes dont un immense transfert du quarter pipe pour atterrir dans les lunettes. Mention spéciale à nos invités de renom comme Felipe Nunez, Gavin Bottger et Andy Anderson qui en ont mis plein la vue à tous.

Pour cette édition anniversaire, on a assisté à une nouvelle épreuve assez insolite: Game de skate dans les parkings. Les orages se sont invités dans les finales, et pas qu’un peu: nous avions l’ordre d’évacuer festivaliers et athlètes dans les parkings souterrains du Parc olympique. Mais comme disait Todd Richards dans le live ‘’you can’t stop the energy of these guys’’: la preuve en images.

Le lendemain, les femmes ont encore une fois monté la barre plus haute comme chaque année. L’évolution depuis 10 ans de la compétition féminine au JACKALOPE est immense. C’est la mexicaine Itzel Granados qui a pris la plus haute marche du podium. Les Européennes Keet Oldenbeuving et Lore Bruggeman ont pris la deuxième et troisième place. Avec un immense pincement au cœur, la finale femme a dû être annulée à cause de la température. Les femmes ont offert une performance inspirante mais ont aussi démontré une solidarité et un esprit sportif encore plus important que toutes les médailles réunies. Mention spéciale à Annie Guglia, ambassadrice locale et l’amie de tous qui a fait du parcours-toboggan en plein orage pendant la finale de dimanche. Une run mémorable qui a clôturé le festival.

Chez les moins de 13 ans, on a vu une progression épatante et la foule était bruyante pour encourager la relève. Les groms ont atteint ce niveau où le spectacle offert n’est pas simplement mignon mais aussi impressionnant. Si tous ont un courage et une détermination épatants, leur talent est de plus en plus évident. C’est extraordinaire de les voir aiguiser leur sens de la compétition au JACKALOPE car l’on sait que dans quelques années, l’un d’eux sera possiblement le grand champion. Parmi eux, Oli Courchesne au premier rang, Hansen Foley Mengistu en deuxième et Joaquim Costa en troisième.

Pour revoir la finale en entier clique ici.

Pour la semi finale c’est ici.

Street hommes

1-Ben Paterson

2-Joe Hinson

3-Richard Tury

Street femmes

1-Itzel Granados

2-Keet Oldenbeuving

3-Lore Bruggeman

Street moins de 13 ans

1-Oli Courchesne

2-Hansen Foley Mengistu

3-Joaquim Costa

Best tricks MVP

Raph Detienne

 

2-L’ascension du BLOC au JACKALOPE avec la North American Cup Series

On vous avait promis une grande, solide et sérieuse compétition de bloc cette année. Le mur était complexe et on a eu droit à des mouvements spectaculaires comme ceux de Sophie Buitendyk en finale ou par le champion lors de sa toute dernière ascension. Pour Antoine de chez Allez up, qui a organisé la compétition, un des moments forts de la fin de semaine a été la façon dont la finale a été sauvée in extremis. Après le gros orage qui s’est invité à l’heure des finales, ce n’est pas seulement grâce aux athlètes et aux organisateurs que la finale a pu avoir lieu, mais grâce à tous les bénévoles et spectateurs. L’implication de dizaines de personnes aura permis de sauver la finale à cause de l’état détrempé des coussins. Il fallait être là pour saisir la force d’un groupe qui travaille ensemble. En quelques instants, tout était sec, prêt pour la finale et ça a été à la hauteur des attentes. C’est Alannah Yip chez les femmes qui a remporté un titre de plus. Charles Barron a démontré sa constance et offert tout un spectacle pour atteindre son dernier top. Mention spéciale à Babette Roy, seule représentante locale parmi les top finalistes.

Allez voir la finale ici si vous l’avez manquée.

Femmes

1-Alannah Yip

2-Chloe Kim

3-Petra Klinger

Hommes 

1-Charles Barron

2-Lucas Uchida

3-Timothy Kang

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ALLEZ UP™️ (@allezupmtl)

3-BASE Jump: Des records et des festivaliers qui s’envoient en l’air

Beaucoup de nouveautés cette année pour le BASE Jump qui a représenté un beau challenge pour l’équipe de production, mais le résultat en valait la peine! La tour du Stade olympique, habituel terrain de jeu des athlètes de BASE Jump, étant fermée pour rénovations, nous avons fait installer une grue sur la rue Sherbrooke, rien que ça. Les observateurs auront reconnu la grue que nous avions utilisée dans l’épisode de la Grue des Roy.

Pour la première fois au Canada, nous avons offert la possibilité aux festivaliers de faire des sauts en tandem, et de s’envoyer en l’air avec nulle autre que Andy Lewis, un des plus grands pionniers du BASE jump.

Sa venue aura été l’occasion de briser des records : premier saut en tandem au Canada, premier saut en tandem d’une grue, plus grand nombre de sauts tandem en une journée avec 10 sauts en 1 journée (il fallait bien ça pour nos 10 ans). Et si vous avez aperçu le restant de la bande sauter de la grue, c’est qu’au total, il y aura eu 125 sauts au courant de la fin de semaine, le tout sans incident. Puisque la compétition est surtout un prétexte pour que les sauteurs s’élancent dans le vide, toute la communauté était heureuse de voir Bertrand Cloutier prendre la deuxième place. C’est le doyen de la communauté et un homme à l’énergie contagieuse comme on en croise rarement.

Pour écouter Andy Lewis parler de ses exploits de la fin de semaine, c’est par ici.

Compétition de précision:

1-Dante Wardlaw

2-Bertrand Cloutier

3-Erwan Letournel

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Andy Lewis (@sketchyandylewis)

4-BREAKING – CDS National Championship: Le party ne fait que commencer

Pour sa première année au JACKALOPE, la compétition de breaking n’est pas passée inaperçue. On a eu droit à l’élite des danseurs et pour le public c’était une découverte excitante à en juger par la foule qui était présente en permanence pendant les performances. On les a vu bouger/danser/breaker toute la fin de semaine et pour la raison suivante : il y avait une compétition nationale et c’est Anthony « illz » Put et Tiffany « Tiff » Leung qui ont remporté les honneurs dans leur catégorie respective. Mark « doc_mon2_uff » Collantes a été le MVP et a aussi remporté la troisième place. Big up à tous les breakers, ce fût un honneur de vous avoir avec nous pour célébrer notre 10 ans et on compte sur vous la prochaine fois parce que le party n’est pas terminé.

Bboy

1-illzput

2-madtrack 

3-doc_mon2_uff

Bgirl

1-deepfriedtiff 

2-emmamisakk

3-bgirl_sashafox 

Loop the Break 7 to Smoke winner: @doc_mon2_uff

5- Quand JACKALOPE fait son show

Comme chaque année, les choses à voir ne manquent pas au JACKALOPE. Les démonstrations de BMX et FMX ne sont pas passées inaperçues. La hauteur que les Christian Martinez et compagnie peuvent atteindre avec une moto ne laisse personne indifférent. Parlant de planer bien haut, vous avez été nombreux à embarquer dans la vibe des artistes pour le spectacle du samedi avec Tizzo, Naya Ali et Gros Big. La journée de samedi n’aurait pas pu être plus intense.

Pour les mordus de skate, si le grand Tony Hawk n’y était pas, nous avons tout de même eu droit à la crème des vert skaters. Ne lui dites pas mais, la relève est bel et bien assurée, alors on était enchantés de les voir aller! Elliot Sloan, Reese Nelson, Jimmy Wilkins ont livré tout un show avec des manœuvres qu’on ne voit seulement lors des plus grandes compétitions. Mention spécial à quand Jimmy Wilkins a sauté par-dessus Reese Nelson qui faisait un blunt fakie ainsi qu’à nos préférés Julien Lacroix et Phil Dulude qui ont aussi landé un double. En terminant, Collin Graham, ambassadeur en skate de Virginia Beach a surpris la foule locale avec un niveau complètement professionnel. Ça promet pour la démo dans sa ville locale!

Revoir le show du samedi avec PL Gagnon comme guest.

En conclusion, c’est grâce à tous les festivaliers, aux 27 pop up shops, aux 9 food trucks, aux athlètes et aux musiciens qui ont fait lever les 3 after party complètement fous que cette année restera mémorable. MERCI, on travaille fort pour vivre ces moments avec vous, et on a déjà hâte de remettre ça l’an prochain. En attendant, on va aller s’amuser avec la gang de Virginia Beach qui va vivre son premier JACKALOPE…les pieds dans le sable! Une édition qui sera gratuite, il te reste seulement à booker ton road trip pour ne pas manquer ça.

Passe à la boutique pour te procurer un souvenir exclusif de l’édition 2022.

Et en terminant, si tu as manqué des bouts, voici le lien pour la transmission des live et le recap du festival ici: